lundi 15 août 2011

Compte-Rendu - 2011-08-12 Haeres et Hiverna



Vendredi dernier avait lieu un des premiers spectacles Underground dans la ville de Québec depuis la fermeture du Bar Octobre. En effet, Hiverna, Haeres et Scum Sentinel se produisaient à L’Agitée. À noter que je ne traiterai pas de ce dernier dans cet article pour des raisons pouvant s’expliquer en lisant le Manifeste du MNQ disponible ici même. Par contre, vous pouvez voir mon compte-rendu sur MusikUniverse.net. C’est  sous une chaleur insupportable que les trois formations québécoises offrirent des performances les plus impressionnantes les unes que les autres.


Quelques instants après le passage de son prédécesseur, Haeres prit place. Il proposa à son public plusieurs morceaux de son album ‘’Héritiers du Sang Noir’’ (critique ici), dont c’était le lancement officiel. Ils se permirent même de nouvelles compositions ainsi qu’une reprise de la formation Satyricon, qui vint me réconcilier quelque peu avec le nouveau matériel de l'acte culte que je qualifierais de lamentable. Pour avoir vu les Québécois au Black Métal Origines 1, je dois avouer que leur performance était sincèrement plus peaufinée et d’une qualité bien au-delà de mes standards. Chaque musicien se démenait sur scène, charmant les personnes présentes de belle façon. Ils étaient en pleine forme et fiers de se produire devant son auditoire local et ça s’est ressenti du début à la fin de leur passage. En résumé, c’est avec une intensité et une dévotion hors du commun qu’Haeres fit honneur à sa réputation en produisant un spectacle dont je me souviendrai longtemps.


Finalement, après quelques minutes de repos permettant à tous d’aller prendre une bonne bouffée d’air frais, Hiverna monta sur scène. Il ne s’était pas réuni depuis deux mois et à voir le sourire dans le visage des protagonistes, ils avaient une envie folle de se retrouver sur les planches. C’est donc avec une formation légèrement modifiée qu’ils présentèrent plusieurs pièces de leur première sortie et de nouvelles chansons toutes plus excellentes les unes que les autres. Ils valsèrent majestueusement entre une atmosphère glauque et une ambiance plus festive. Même si je les ai vus à plusieurs reprises, je dois vous confier que je fis renversé une fois de plus par toute la puissance et l’énergie qu’ils dégagent. Les Québécois sont, à mon avis, classés assez haut dans mon palmarès de groupes à voir et ils firent honneur à leur réputation. Que ce soit par la douceur de la flûte de Doom, l’explosion vocale de Bardunor, la virtuosité de Matoleos et Marco, la lourdeur de Froidure ou la vigueur de Kaedes, Hiverna offrit une performance qui me rappelle pourquoi je ne me lasse jamais de sa musique. En résumé, c’est avec brio que le septet vint clore une soirée des plus mémorables.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire